/*

Comment photographier les météores et les pluies d’étoiles filantes

Vous êtes ici : Accueil » Astronomie » Comment photographier les météores et les pluies d’étoiles filantes

Les conditions idéales pour la photo­graphie des météores sont réunies lorsque le ciel nocturne est dégagé, sombre et sans Lune. Pour obtenir les meilleurs résultats, utilisez un appa­reil photo traditionnel avec un objec­tif de 35 mm, ou un appareil photo moderne qu’il est possible de faire fonctionner entièrement manuelle­ment. Puis suivez ces instructions :

1.  Utilisez un objectif ordinaire, pas un zoom ni un téléobjectif, et réglez-le à l’infini.

2.  Réglez l’ouverture de l’objectif sur sa plus faible valeur. Utilisez un objectif sur lequel il est possible de régler une ouver­ture de f/5.6 ou moins, plus le nombre est petit, mieux c’est.

3.  Utilisez un film de 400 ISO. Les experts préfèrent souvent des films noir et blanc, mais la couleur fonctionne très bien et ces films sont plus faciles et sou­vent meilleur marché à faire développer.

4.  Installez votre appareil photo sur un trépied et orientez-le environ à mi-chemin vers le haut du ciel ou un peu plus haut, en faisant face à la direction.quelle qu elle soit, qui subit la nuisance lumineuse céleste (pollution lumineuse) la plus faible en provenance de la ville ou d’autres sources lumineuses.

5.  Réglez l’appareil pour une durée d’exposition de 10 à 15 minutes. Puis fermez l’obturateur, faites défiler la pellicule, et prenez une autre pose.Si une boule de feu traverse la partie de l’espace auquel l’appa­reil photo fait face, notez tout de suite l’heure et fermez immédia­tement l’obturateur. Puis prenez une autre pose.

6.  Lorsque vous ferez développer la pellicule, indiquez « dévelop­pement et tirage de toutes les poses ».Les opérateurs qui effectuent le développement automatique des photos omettent souvent volon­tairement les photos du ciel, qu’un non-astronome peut trou­ver ratées ou sous-exposées.Photographiez une pluie d’étoiles filantes de la même manière qu’un météore isolé. Mais pour obtenir les meilleures vues, attendez que le radiant (c’est-à-dire la constellation ou  la zone du ciel de laquelle semblent provenir les météores) soit bien mi dessus de l’horizon, disons à 40 degrés ou davantage, avant de pointer dessus votre appareil photo. I nsuite, si vous capturez plusieurs pluies d’étoiles filantes sur la même pose, leurs traces vont ressembler mix rayons d’une roue de bicyclette, toutes pointant en arrière vers le même point, le radiant  Une remarque encore, concernant l’altitude : le point au-dessus de votre tête, qu’on appelle zénith, se trouve à une hauteur de 90 degrés, tandis que l’horizon se trouve à une hauteur de 0 degré. En conséquence, une hauteur à mi-chemin entre l’horizon et le zénith est de 45 degrés, une hauteur à deux tiers du zénith est de 60 degrés, etc.






Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié


- Debug: cached@1502804536 -->