Les comètes, ces boutes de neige sale

> > Les comètes, ces boutes de neige sale ; écrit le: 10 février 2012 par aboura

Les comètes, ces grosses boules de glaces et de poussières qui suivent lentement leur trajectoire à travers le ciel et res­semblent à des taches floues qui traînent des voiles gazeux, sont des visiteurs venus des profondeurs de notre système solaire. Elles sont très populaires sur Terre et ne manquent jamais d’attirer l’attention. Tous les 75 à 77 ans, la plus connue, la comète de Halley, revient au voisinage de la Terre et de son Soleil. Si vous avez manqué son apparition en 1986, réessayez en 2061 ! Mais si vous êtes impatient, vous pourrez observer d’autres comètes entre-temps. Souvent une comète moins célèbre, comme récemment la comète de Hale-Bopp, est bien plus brillante que celle de Halley.On confond fréquemment météores et comètes, mais il est facile d’en faire la distinction : un météore ne dure que quelques secondes, alors qu’une comète est visible pendant des jours, des semaines ou même des mois. Les météores brillent à travers le ciel parce qu’ils tombent sur Terre ; l’ob­servateur les voit alors qu’ils se trouvent à une distance d’en­viron 160 kilomètres. Les comètes, elles, semblent ramper à travers le ciel parce qu’on les observe à des distances de plu­sieurs millions de kilomètres. Les météores sont des phéno­mènes qu’on observe couramment ; en revanche, une comète facilement visible à l’œil nu ne se présente en moyenne qu’une fois par an, ou moins.

Autrefois, les astronomes disaient que les comètes avaient une tête et une queue, ou des queues. Plus tard, le point lumi­neux brillant dans la tête fut appelé le noyau. Aujourd’hui, nous savons que c’est le noyau qui constitue véritablement la comète. Une comète est une boule de neige sale, un agglomé­rat de glaces d’eau en majorité, d’autres gaz gelés (glaces de monoxyde de carbone et de gaz carbonique) et de particules solides, c’est-à-dire des poussières ou « saletés ».

← Article précédent: Des lumières rouges qui ne sont pas celles de maisons closes ! Article suivant: Comment photographier les météores et les pluies d’étoiles filantes


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site