Les zones du soleil, du noyau à la couronne

> > Les zones du soleil, du noyau à la couronne ; écrit le: 14 février 2012 par aboura

Le Soleil se compose de deux zones principales à l’intérieur, et de trois à l’extérieur . Au centre du se trouve le noyau. C’est au cœur du noyau que toute l’énergie du Soleil est produite par la fusion nucléaire. Cette énergie est libérée sous la forme de rayons gamma, une forme de lumière qui transporte beaucoup d’énergie. Les rayons gamma sautent d’un atome à un autre, ils vont et ils viennent, mais en moyenne, ils progressent vers l’extérieur. Plus on avance vers l’extérieur de plus la température diminue.

À une distance d’environ 494 000 kilomètres du centre, (soit environ 71 % de la longueur du rayon du Soleil), le noyau cède la place à la zone principale suivante, la zone convective. Ici, de gigantesques  courants de gaz se soulèvent et emportent avec eux la chaleur vers le haut ; ils se refroidissent avec l’altitude et puis retombent. C’est le même processus qui transporte la chaleur depuis le fond d’une bouilloire vers la surface de l’eau, et qui forme des nuages dans l’atmosphère de la terre . Les physiciens spécialistes du Soleil pensent que les champs magnétiques du Soleil, qui provoquent les taches et de nombreux types d’explosions dans les régions supérieures de l’atmosphère solaire, sont créés près du fond de la zone convective.

Si vous voulez aller au fond des choses, il existe des division du noyau du Soleil. Le cœur nucléaire s’étend sur environ 174 000 kilomètres depuis le centre. Au-dessus de cela, le reste du noyau s’appelle la zone radiative.

La température de la zone convective qui s’élève à 2,2 millioi de degrés Celsius à sa base, chute progressivement jusqu’à atteindre celle de la zone suivante, la surface visible du Solei On l’appelle la photosphère (ce qui signifie « sphère de lumière »). C’est la couche de gaz, d’une température d’envi­ron 5 500 °C, qui produit toute la lumière visible du Soleil, sauf celle que nous pouvons observer au cours d’une éclipse totale du Soleil ou avec des instruments spéciaux. On appelh taches solaires les taches sombres que l’on observe sur la photosphère ; elles constituent les caractéristiques du Soleil les plus facilement observables.

Lorsque vous observez le disque solaire, c’est en fait une partie de la photosphère que vous observez. Ne le faites qu’en suivant à la lettre les instructions de sécurité de la section « Observez le Soleil en toute sécurité, par projection ou à l’aide de filtres de sa lumière » .

Au-dessus de la photosphère, les zones successives du Soleil sont plus chaudes, et non pas plus froides que celles qui se trouvent en dessous. Ce fait constitue l’un des grands mystères du Soleil, qui « travaille » les astronomes depuis des décennies. La chromosphère ou sphère de couleur se trouve juste au-dessus de la photosphère. Elle ne fait que 1 000 kilomètres d’épaisseur, mais sa température atteint 10 000 °c.

Vous pouvez observer la chromosphère au bord du Soleil en utilisant un des coûteux filtres H-alpha dont je parle dans l’encadré « Pour en voir davantage si le prix ne pose pas de problème ». Vous pouvez aussi en étudier des images prises avec des télescopes professionnels et qui sont exposées sur les sites Web de la NASA et de la NOAA (reportez-vous à la section « Admirez les images solaires sur le Web »), et sur divers sites Web d’observatoires professionnels. Et vous pouvez aussi observer la chromosphère durant une éclipse totale de Soleil, comme je l’explique plus loin dans ce chapitre. Au cours de l’éclipse, la chromosphère apparaîtra peut-être comme une fine bande rouge autour du bord de la Lune, qui bloque la lumière de la photosphère.

Au-dessus de la chromosphère, on trouve la couronne, un gaz qui est si raréfié et si électrifié que sa forme est déterminée par les champs magnétiques du Soleil. Là où les lignes de foree s’étirent et s’ouvrent vers l’extérieur dans l’espace, le gaz coronal est rare et à peine visible. Il peut facilement s’échapper sous la forme de vent solaire. Là où les lignes de force magnétiques atteignent la couronne et puis retournent vers la surface, elles emprisonnent le gaz coronal. À ces endroits, il est plus dense et plus brillant. La couronne a la température torride de 1 million de degrés €elsius, et elle est encore plus chaude à certains endroits.

La transition entre la chromosphère et la couronne, qui est des centaines de fois plus chaude, s’effectue dans une couche frontière très fine appelée la zone de transition. Elle n’est pas visible sur des photos du Soleil.

← Article précédent: La taille et la forme du Soleil : Comment se fait-il que tous ces gaz chauds restent ensemble et forment une Boule ? Article suivant: Le Vent solaire et la magnétosphère


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site