Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ASTRONOMIE

La planète , l’univers : Adieu soleil

Vous êtes ici : » » La planète , l’univers : Adieu soleil ; écrit le: 27 mars 2014 par imen

Adieu soleil.À mesure que le Soleil rayonne de l’énergie, d perd de la masse et sa gravité diminue. Cela implique-t-il que les planètes s’éloignent lentement du Soleil? Si c’est le cas, de combien s’éloignent-elles, et jusqu’où ira la Terre?

Le Soleil perd environ 4 millions de tonnes par seconde, ce qui correspond à l’énergie dissipée par les réactions thermo­nucléaires. Quelques autres millions de tonnes partent avec le vent solaire et autres émissions de particules. Pourtant, au bout de 2 milliards d’années, cette perte ne représente qu’un dix millième de la masse du Soleil. La variation de la distance Terre-Soleil sera du même ordre.

La situation sera différente quand le Soleil finira en géante rouge, dans 5 milliards d’années. Le rayon solaire sera multi­plié par 100, de sorte que le Soleil engloutira Mercure, Vénus et la Terre. Seules Mars et les planètes géantes survivraient après que le Soleil se sera transformé en naine blanche.



Si l’on estime que la masse de cette naine blanche sera de 0,6 fois la masse actuelle du Soleil, les orbites des planètes restantes augmenteront de 80% par rapport à leurs valeurs actuelles.

Curieusement, bien que le Soleil convertisse chaque seconde 4 millions de tonnes de sa masse en rayonnement, et qu’il continuera à le faire pendant les 5 milliards d’années à venir, il n’aura alors perdu qu’une faible partie de sa masse totale. Le rayon de l’orbite terrestre, en conséquence, n’augmente que d’un centimètre par an.

Mais cela ne suffira pas pour compenser l’accroissement de luminosité du Soleil. La Terre est donc condamnée à subir le sort peu enviable de sa voisine Vénus, victime d’un effet de serre redoutable… à moins que ses habitants ne se retroussent rapidement les manches.

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles