Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ASTRONOMIE

Quel est l’âge du système solaire ?

Vous êtes ici : » » Quel est l’âge du système solaire ? ; écrit le: 3 avril 2012 par aboura modifié le 7 octobre 2014

La mesure d’éléments radioactifs dans les échantillons lunaires et les météorites donne le temps

Quel est l’âge du système solaire ? Quels moyens avons-nous de dater les objets du système solaire ? La méthode utilisée par les astronomes a été développée dans la seconde moitié du XXe siècle. Elle est fondée sur la mesure de l’âge de certains éléments radioactifs qui se désintègrent très lentement, avec une durée de vie comparable à celle du Soleil lui-même. Un tel élément, dit «parent», est souvent l’isotope* d’un élément stable, et se désintègre en un autre élément «fils» de même masse atomique selon une loi exponentielle en fonction du temps. Par mesure de l’abondance de l’élément de départ stable et des éléments parent et fils, on peut estimer le moment à partir duquel la désintégration a commencé, et donc l’âge de l’échantillon dans lequel on fait la mesure (roche terrestre, échantillon lunaire ou météorite) : c’est ce que l’on appelle la datation isotopique. Les éléments utilisés sont fréquemment les couples argon 40, potassium 40 (noté 40Ar,40K), uranium 238, plomb 238 (noté 238U,238Pb), ou rubidium 87, strontium 87 (noté 87Rb,87Sr). Dans ce dernier cas, on compare l’abondance des éléments 87Rb et 87Sr à celle du strontium 86 (86Sr, stable) qui fournit une mesure de l’abon­dance initiale du strontium dans l’échantillon utilisé.

Les conclusions de ces analyses sont spectaculaires. Elles ont montré que l’âge du système solaire, mesuré dans les corps parents les plus anciens des météorites, est de 4,56 milliards d’années, ce qui nous donne l’âge du système solaire avec une précision de l’ordre du pourcent. On pense que les différents corps du système solaire – planètes, astéroïdes, comètes – se sont formés en un temps très court, au plus une centaine de millions d’années.



A côté de l’analyse chimique des échantillons extraterrestres, il existe une autre méthode de datation des surfaces planétaires. Elle consiste à observer les cratères des planètes et des satel­lites dépourvus d’atmosphère dense, comme Mercure, la Lune, Mars, les astéroïdes et les satel­lites galiléens. Plus la surface est cratérisée, plus elle est ancienne. En comparant l’âge des roches lunaires au taux de cratères de sa surface, on peut construire une relation entre l’âge d’une surface et son degré de cratérisation, qui est ensuite applicable aux autres surfaces planétaires.

On peut ainsi montrer que les premières centaines de millions d’années de la vie du système solaire ont connu un bombardement extrêmement violent qui a pris fin il y a environ 3,8 milliards d’années. Nous verrons que ce bombardement est dû à une phase particulièrement active de la vie du jeune Soleil qui a soufflé vers l’extérieur les débris du disque protoplanétaire. La datation des surfaces et des échantillons extraterrestres nous fournit ainsi de précieuses contraintes pour remonter à nos origines…

Vidéo : Quel est l’âge du système solaire ?

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Quel est l’âge du système solaire ?

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles