Les noyaux actifs de galaxies

> > Les noyaux actifs de galaxies ; écrit le: 15 février 2012 par aboura

Pendant des années qui suivirent la découverte des quasars, les astronomes n’étaient pas unanimes pour déclarer que ceux-ci étaient situés dans des galaxies. Aujourd’hui, nous savons qu’ils le sont, mais c’est grâce au progrès de la techno­logie, qui nous permet de construire une image télescopique montrant à la fois le quasar et la galaxie qui l’entoure. Cette dernière est appelée galaxie hôte du quasar. Étant donné qu’un quasar peut être 100 fois plus brillant que sa galaxie hôte, ou même davantage, les galaxies hôte(s) ont tendance à se perdre dans l’éclat du quasar qu’elles abritent.  Les caméras électroniques ont permis cette découverte, car elles peuvent en une seule pose enregistrer une gamme de luminosité (ou dynamique) plus large que les pellicules photographiques traditionnelles.  Les quasars sont une forme extrême de ce que les astronomes appellent maintenant les noyaux actifs de galaxies. Ce terme désigne l’objet central d’une galaxie lorsque l’objet possède des propriétés semblables à celles des quasars, comme un aspect très brillant semblable à celui d’une étoile, de très larges raies spectrales, et des changements de luminosité détectables.


← Article précédent: Les quasars défient toute définition Article suivant: La matière noire, c’est le ciment des galaxies


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site