hfAUD2H22bhhB

Un véritable champ de bataille lunaire - C'est Savoir.fr

Un véritable champ de bataille lunaire

> > Un véritable champ de bataille lunaire ; écrit le: 23 juillet 2013 par Hela

Dans cette région du sud de la Lune, les cratères innombrables, témoins pétrifiés de l’intense bombardement initial qu’elle a subi, se ressemblent tous.
Stôfler bombardé
Stôfler  est un cirque imposant de 125 km de diamètre dont la muraille en gradins de 3 500 m de hauteur est écrasée au sud-est par Faraday . De la lave fluide a envahi le fond de Stôfler et montre quelques craterlets et des taches blanches allongées qui sont sans doute des éjecta du cratère Tycho.
Stôfler se forma le premier. Deux cratères de 40 km l’écrasèrent ensuite au sud-est. Puis un impact puissant produisit Faraday ,70 km de diamètre, dont la surface recouvrit presque ces deux cratères. Plus tard, Faraday reçut Faraday P au sud-ouest. Enfin, Faraday C se forma sur Faraday P. Pour terminer, Faraday A  se creusa, au nord.
Des chevauchements fort curieux
A 80 km au sud de Stôfler, autre exemple illustrant l’énigme de l’âge des cratères. Licetus , cratère de 75 km de diamètre et de 3 800 m de profondeur avec colline centrale, chevauche en partie la muraille nord d’Héraclite . Au sud, le cratère Héraclite D  a recouvert l’ancien rempart d’Héraclite. Comment expliquer alors qu’Héraclite ait conservé au centre de son arène de 90 km de diamètre une fort curieuse montagne rectiligne, qui se prolonge jusque
sur la paroi de Licetus et qui semble donc avoir été formée après celui-ci ?
Autre cratère intéressant de la région : Lilius . Quoique de taille modeste, avec 60 km de diamètre, il arbore une montagne centrale de 1 500 m de hauteur, qui perce littéralement son fond, totalement plat.

← Article précédent: La Lune : Un festival de rainures Article suivant: La Lune : Un couple de plaines murées


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site