/*

Terre et Lune vues de Mars

Vous êtes ici : Accueil » Astronomie » Terre et Lune vues de Mars
Terre et Lune vues de Mars

ARTICLE

Les sondes spatiales interplanétaires continuent leurs voyages vers les espaces infinis. Une caméra embarquée sur la sonde Mars Global Surveyor Orbiter, placée en orbite autour de la planète Mars en 2003, a tourné son regard vers nous le 8 mai 2003 pour nous envoyer cette image de la Terre et de la Lune . Imaginez que vous vous trouviez vous-mêmes installés sur la planète Mars avec un télescope. Vous pourriez ainsi découvrir votre propre planète Terre et son satellite naturel Lune, éclairés par les rayons solaires venant de la droite de l’image, de telle manière que seules apparaissent une demi-Terre et une demi-Lune associées.

Il apparait un effet de perspective qui donne l’impression que les deux astres sont beaucoup plus rapprochés que dans la réalité. Le rayon de l’orbite lunaire est de 384 000 kilomètres, soit environ 60 rayons terrestres. C’est beaucoup, mais ce n’est que la moitié du rayon du Soleil, lui-même égal à 700 000 kilomètres. Un Soleil centré sur la Terre engloberait l’orbite lunaire dans les profondeurs de ses abysses infernales !

La Lune tourne autour de la Terre beaucoup plus lente­ment que la Terre sur elle-même : un mois comparé à un jour ! Pour cette raison, l’attraction lunaire ralentit la rota­tion de la Terre, d’environ i,6 seconde tous les mille ans. Ce ralentissement de la rotation de la Terre sur elle-même représente une perte d’énergie qui est «récupérée» par la Lune. C’est le même phénomène qui se produit pour un danseur en rotation sur un tabouret tournant. Si le danseur étend les bras, sa rotation se ralentit. S’il les replie contre lui, elle s’accélère. Ainsi la Lune s’éloigne actuellement de la Terre de 3,3 centimètres par an. Cet éloignement est précisé­ment mesuré à l’aide d’un rayon laser émis depuis la Terre et réfléchi vers son point de départ grâce à un miroir spécial, déposé sur place par les astronautes d’une mission Apollo 15.

Et pourtant, le trio Terre-Lune-Soleil présente l’une des plus extraordinaires coïncidences de l’Univers. Observés depuis la Terre, la Lune et le Soleil ont le même diamètre apparent, au point que la Lune peut exactement cacher le Soleil, ni plus ni moins. Imaginez la Lune comme une tête d’épingle et le Soleil comme un ballon de football. Disposez- les précisément par rapport à votre œil pour que la tête d’épingle cache exactement le ballon de foot. Elle doit le cacher intégralement sans toutefois déborder. Vous aurez alors une bonne représentation de l’ensemble Lune-Soleil par rapport à la Terre. Lorsque l’on sait de quelle manière et par quel hasard se sont formés le Soleil, la Terre et la Lune, la coïncidence semble vraiment inouïe. C’est pour­tant cette coïncidence qui a permis, grâce aux éclipses totales de Soleil, de révéler aux êtres humains la Couronne solaire,  cette enveloppe ténue de gaz très chaud, 2 millions de degrés, qui s’évapore en permanence autour de notre étoile jusque dans l’espace interplanétaire.

Un petit point bleu dans l’immensité

Poursuivons ce voyage en plongeant le regard dans l’image de lafigures• La sonde spatiale Cassini, en route pour sa mission de prospection de Saturne et de son satellite Titan, s’est retourné vers son port d’attache. Le petit point bleu visible sur l’image, au loin dans l’espace, à travers les anneaux de Saturne, c’est la Terre, vivante oasis dans un désert vaste et froid. Regardez-le, concentrez-vous, et dites-vous : c’est là que je me trouve actuellement.

VIDEOS

Vidéo : Terre et Lune vues de Mars

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Terre et Lune vues de Mars

http://www.youtube.com/watch?v=lbfGZyDLMi0 

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié