Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ASTRONOMIE

Les cycles de vie des étoiles chaudes et massives

Vous êtes ici : » » Les cycles de vie des étoiles chaudes et massives ; écrit le: 14 février 2012 par aboura

Les catégories d’étoiles les plus importantes correspondent aux étapes successives de leurs cycles de vie : il y a les bébés, les adultes, les seniors et les mourantes.( Comment ! Pas d’ados ?) Bien sûr, aucun astrophysicien digne de son titre de docteur n’utiliserait des mots aussi simples, et les astronomes désignent donc ces types d’étoiles respectifs par les termes « YSO » (young stellar objects- objets stellaires jeunes), « étoiles de la séquence principale », « géantes rouges », et « étoiles en phase terminale d’évolution ». (Vous serez heureux d’apprendre qu’aucune étoile ne meurt vraiment complétement ; au pire, elle « évolue » vers un état final, comme une naine blanche ou un trou noir.)

Voici le Les cycles de vie des étoiles chaudes et massivescycle de vie d’une étoile normale ayant environ la même masse que le Soleil :



  1. L’étoile se forme lorsque du gaz et des poussières se’ condensent dans une nébuleuse froide, en créant un objet stellaire jeune (YSO).
  2. En rétrécissant, l’étoile chasse les restes du nuage de sa naissance, et la fusion de son hydrogène commence. En d’autres termes, la réaction thermonucléaire se déclenche.
  3. Alors qu’elle brûle régulièrement son hydrogène, l’étoile rejoint la séquence principale.
  4. lors qu’une étoile a utilisé tout l’hydrogène de son cœur, l’hydrogène de son enveloppe (une plus grande région qui entoure le noyau) se met à brûler.
  5. L’énergie libérée par la combustion des couches entourant le noyau rend l’étoile plus brillante, le fait  se dilater, tandis que sa surface rougit  en se refroidissant. Elle devient alors ce qu’on appelle une géante rouge.
  6. L’étoile éjecte ses couches externes sous forme de vents stellaires et le noyau restant s’entoure progressivement d’une nébuleuse planétaire.
  7. La nébuleuse s’agrandit et se dissipe dans l’espace, en ne laissant derrière elle que le petit noyau chaud.
  8. Le noyau, devenu une naine blanche, ne fait plus que se refroidir et s’assombrir.

Les étoiles de masses bien plus élevées que celle du Soleil ont des cycles de vie différents : au lieu de produire des nébuleuses planétaires et de mourir sous la forme de naines blanches, elles explosent en supernovaepour se transformer à la fin de leur vie en étoilesةneutronsou en trous noirs.Et ce cycle est rapide : le Soleil peut vivre 10 milliards d’années, mais une étoile qui naît avec une masse égale à 20 à 30 fois ،:elle du Soleil aura une fin cataclysmique seulement quelques millions d’années après sa naissance.

Les étoiles de masses bien inférieures à celle du Soleil n’ont quasiment pas de cycle de vie. Elles naissent sous la forme d’ YSO, et puis passent à la séquence principale et restent pour toujours sous la forme de naines rouges. L’explication (le ce phénomène est un principe fondamental de l’astrophysique stellaire : plus la masse est importante, plus les réactions Ihermonucléaires sont ardentes et rapides. Donc plus la masse est faible, moins elle va brûler intensément et rapide- ment, et plus elle va durer longtemps.

Lorsque le Soleil aura brûlé tout l’hydrogène de son noyau, il sera âgé d’au moins 9 milliards d’années. Une naine rouge brûle en revanche son hydrogène si lentement qu’on peut considérer que cela dure indéfiniment. Les sections qui suivent décrivent les étapes de la vie des étoiles avec davantage de détails.

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles